Cercueil

Le cercueil : Un choix difficile.

Le cercueil est l’ultime demeure, généralement en bois, dans laquelle est placé le défunt avant l’inhumation. Le choix du cercueil dépend des obsèques: l’inhumation (mise en terre) et la crémation demande des cercueils différents, et du transport que le défunt devra subir (s’il s’agit d’un rapatriement à l’étranger par exemple).
La différence entre les cercueils repose essentiellement sur la qualité et l’épaisseur du bois, la finition et les matériaux. Ils se divisent en plusieurs catégories, reparties selon leurs formes : PARISIEN, LYONNAIS, TOMBEAUX ET DEMI-TOMBEAUX, COFFRE

Pompes Funèbres Girot Frères

20 rue Isidore Robequin
51260 Conflans sur Seine
Tél. 03 26 42 68 76

Pompes Funèbres Girot Frères

1, avenue Jean Jaurès
10100, Romilly sur Seine
Tél. 03 25 24 82 68

Dans tous les cas, les cercueils doivent obligatoirement comporter :

  • 4 poignées pour le portage,
  • une cuvette biodégradable qui tapisse le bas de la caisse du cercueil et assure son étanchéité,
  • depuis le dernier décret du 28 janvier 2011, une plaque fixée sur le couvercle. Celle-ci doit mentionner le nom, le prénom, l’année de naissance et l’année de décès du défunt.
formes de cercueil, pompes funebres Girot, funeris Marne, funeris Aube

Les autres ornements facultatifs, dont le choix revient à la discrétion de la famille du défunt ou de lui-même de son vivant, viennent s’ajouter à ses fournitures obligatoires, garantissant ainsi une personnalisation totale du cercueil:

  • Le capiton: Si le cercueil est assimilé au lit qui accueille le défunt pour son ultime repos, la draperie qui l’orne doit alors être choisie avec beaucoup de soin. Cet élément assure un esthétisme certain. Il n’est pas obligatoire, mais il est toujours d’usage de capitonner l’intérieur du cercueil car la quasi-totalité des défunts sont aujourd’hui présentés avant la mise en bière. Un capiton se compose :
    • D’un matelas
    • D’un tour de cercueil qui recouvre les côtés intérieurs
    • D’un oreiller
    • D’une couverture
  • L’emblème sur le couvercle: l’ornement qui sera fixé sur le couvercle du cercueil est le témoignage des croyances et convictions du défunt, qu’il soit religieux (croix, étoile de David, croissant,…) ou non (fleur, épi de blé, flambeau…)

Législation:

Dans le cas d’une inhumation, le cercueil doit être assez résistant au temps et à l’humidité que dégage la terre. Les cercueils en chêne, orme, châtaignier ou acacia sont beaucoup plus résistants. La réglementation impose qu’ils soient fabriqués dans du bois d’une épaisseur de 22 mm ou de 18 mm si la durée du transport du corps est inférieure à 2 heures (4 heures si le corps a reçu des soins de conservation) ou en cas de crémation.
Les poignées peuvent être en laiton ou fonte. Les modèles en chêne massif restent un best-seller en France.
Dans le cas d’une crémation, le cercueil est destiné à être incinéré. C’est pourquoi les cercueils en carton, en pin et en aggloméré sont beaucoup plus utilisés car moins chers. Pour une crémation, les poignées peuvent être en bois, ou en plastique.